Reprenez le sport avec la Maison Sport-Santé proche de chez vous

Depuis leur lancement en 2019, Les Maisons Sport-Santé recueillent un grand succès puisqu’elles ont, au niveau national, déjà accompagné 360 000 personnes malades ou éloignées de la pratique sportive. En Sud Gironde, ce sont déjà près de 150 personnes qui ont été prises en charge depuis l’obtention du Label, il y a environ un an. Mais, une Maison Sport-Santé, c’est quoi ?

À l’issue de trois ans d’un travail conjoint du ministère des Sports et du ministère de la Santé et de la Prévention, les Maisons Santé-Sport ont progressivement constitué un réseau de 436 structures. Que vous ayez été victime d’une maladie ou bien que vous ayez vécu un événement particulier vous ayant éloigné de la pratique sportive (grossesse, déménagement, accident…), vous pouvez être accompagné par un enseignant en activité physique adapté. Élodie de la Grange, cheffe de projet en charge du développement du Label en Sud Gironde nous explique le dispositif : « On parle ici de la notion d’activité physique. Tout ce qui fait que l’on bouge au quotidien : je marche pour promener mon chien, je prends le vélo pour aller chercher le pain… Nos modes de vie actuels nous obligent à réapprendre à bouger. C’est un objectif public de lutte contre la sédentarité. Il faut savoir que c’est la 4e cause de mortalité dans le monde… »

L’équipe en Sud Gironde est constituée d’Élodie, mais aussi d’un médecin référent, Loïc Tissot, également président du Club de Tennis Langonnais, de Mathieu Truffart, élu et vice-président au contrat Local de Santé, et enfin de Léo Duluc, votre enseignant en activité physique adapté. « Le service rayonne sur les quatre communautés de communes du Sud Gironde et met à disposition 5 permanences régulières par mois assurées par Léo : au Pôle de citoyenneté Cadillac, à Garros à Langon, dans l’EHPAD de Langon et celui de La Réole, à la mairie de Bazas. Diplômé d’un Master, son expérience professionnelle lui permet de s’adapter pour répondre à n’importe quelle problématique », détaille Élodie.

Votre médecin peut vous diriger vers la Maison Sport-Santé

via prescription, mais vous pouvez tout à fait consulter Léo de votre propre initiative. « Il suffit de prendre rendez-vous. Lors de votre premier entretien avec Léo, vous échangerez en détail sur votre situation et ferez des tests d’activité physique (force, souffle, équilibre…) et motivationnels (les freins en termes de moyens financiers, d’accessibilité), on travaille sur tous les critères pour faire en sorte que ça marche ! Nous travaillons ensuite un bilan et des préconisations. Soit la personne est très éloignée de la pratique physique et on pourra commencer par des exercices à faire chez soi, ou bien la personne peut reprendre et alors on fait appel à notre réseau d’éducateurs sportifs, d’associations, de coachs privés qui proposent des programmes d’activité physique adaptée (basket, tennis, piscine, gym, fitness…), mais cela peut aussi être un éducateur qui vient à domicile. » Puis, il y a un suivi à 3 mois, 6 mois et 1 an. Le but : que la personne ait repris une activité physique au quotidien !

Ce service est totalement gratuit et ouvert à tous.

Et la Maison Sport-Santé, c’est une équipe pleine d’ambition et d’empathie : « Nous avons plusieurs projets en cours, notamment un programme destiné aux femmes ayant été victimes de violences conjugales, mais aussi des séances post-cancer pendant la phase de rémission. » C’est Léo qui sera au bilan, mais aussi qui dispensera ces cours spécifiques. Ça commençait en octobre à Puybarban avec l’ASEPT avec des ateliers « forme-équilibre » pour les plus de 55 ans.
Alors, on bouge ?

Pour prendre rendez-vous ou s’informer
maisonsportsante@polesudgironde.fr
07 86 42 68 63 ou 06 76 54 77 52
www.sportsante-sudgironde.fr
Tags: un