Le village

Village

Uzeste, aux confluences de la petite et de la grande histoire

Au carrefour des villes de Langon, Captieux, Bazas et Saint-Symphorien, Uzeste est aussi limitrophe de la forêt des Landes de Gascogne et du Sauternais. Produit des influences historiques et agricoles de ces territoires tout à fait différents, la commune déborde de vitalité. Le maire, Éric Douence et son troisième adjoint, Fabrice Quennet, reviennent avec nous sur l’histoire du village à laquelle les lignes n’en finissent plus de s’ajouter, tant les Uzestois fourmillent d’idées !

En pleine jungle, un ours célèbre chantait sur un rythme enfantin qu’il en fallait peu pour être heureux. À la lecture du dernier recensement INSEE, on se dit que la chansonnette ne pourrait pas mieux s’incarner qu’à Uzeste : 430 habitants peuplent la commune. « Ces dernières années, nous avons beaucoup de naissances, presque deux par an ! En 2021, nous en comptons déjà 4 », précise M. le maire. Pour accueillir ces nouveau-nés qui, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, souhaiteront apprendre à lire, Uzeste forme un Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) avec Pompéjac et Lignan-de-Bazas. « Nous venons de réhabiliter l’école aux normes handicapées avec l’installation d’une rampe à l’entrée et l’aménagement des toilettes », souligne Fabrice Quennet.

village3

En avant la musique…

Une vingtaine d’associations rythme la vie des Uzestois. Essentiellement culturelles, elles offrent un large éventail : la musique avec Uzeste Musical et Bernard Lubat, la solidarité avec le comité des fêtes en charge chaque année du téléthon, l’Automne Uzestois assure le maintien du lien entre les personnes âgées et le Fusil Uzestois participe à l’entretien communal en organisant, une fois par an minimum, le nettoyage des chemins ruraux (débroussaillage). « Une section féminine senior s’est ouverte dans notre club de foot. Celui-ci existe depuis plus de 100 ans, à l’origine, c’était un club loisir fondé par le curé de la paroisse. » Et quand tout le monde décide de se rassembler, ça crée des étincelles ! Littéralement, puisque l’année dernière, avec le concours de plusieurs associations, Uzeste a remis au goût du jour la fête de la Saint-Jean : « atelier de confection de croix de la Saint-Jean, feu et barbecue attendaient les citoyen.ne.s. »

Une boulangerie pour la commune

La boulangerie du village est un bâtiment communal. Après deux reprises successives, un projet de boulangerie coopérative est en train de se monter : la confection est assurée par la boulangère et la vente, par les adhérents. « Nous avons réalisé des travaux importants dans le local pour qu’il soit opérationnel et mis en place des loyers modérés, échelonnés sur trois ans, pour aider au démarrage. Maintenir ce service dans notre commune est une priorité, c’est un vrai projet de territoire et c’est d’ailleurs pour cela que nous avons eu des aides du département. » À Uzeste, d’autres commerces ont déjà fait leur trou : le café de Pays, chambre d’hôte, petite épicerie et bar-tabac de Betty Righetti ou la célèbre boucherie de Thierry Nebout. L’agence postale est gérée par la mairie et est ouverte tous les matins du lundi au vendredi. Enfin, l’agriculture tient une place importante dans la vie du village. « Tous les jeudis matin, vous pouvez récupérer votre cagette de fruits et légumes à la ferme d’Ortalissa et bientôt, vous y trouverez aussi de l’agneau. Un autre maraîcher bio propose, lui, des asperges vertes. » Enfin, des permaculteurs complètent cette offre, les Jardins d’Uzeste et Mickaël Girard.

village

Longer les cours d’eau, à vélo

Le Ciron franchit la commune en partie sud : le barrage de la Trave trace la limite entre Uzeste et Préchac. « Il arrive depuis Bernos avec les canoës, s’arrête au château de Cazeneuve avant d’arriver sur le Sauternais. En partie basse, quatre petits cours d’eau prennent naissance dans nos campagnes : le Riste, le ruisseau Font de la Lève, le ruisseau du Bourg et le ruisseau de La Clède, ils se déversent dans le Ciron. » Et pendant qu’on parle de points d’eau, saviez-vous que des lagunes se trouvent à Uzeste ? Baptisées Les Aiguillères, elles entrent dans le plan d’entretien du Syndicat du Ciron. Pour découvrir ces richesses, on opte pour la piste cyclable. « C’est l’ancienne voie de chemin de fer : elle a d’abord relié Bazas à Mios, ensuite s’est créée la portion Le Nizan-Roaillan, puis Roillan-Langon. Aujourd’hui elle se nomme départementale 802. » Actuellement la mairie a fait une demande de reclassement de sa piste cyclable en voie verte.

Tourisme vert

« Beaucoup de touristes passent par Uzeste pour visiter les trésors du Sud-Gironde. On a la chance d’avoir un potentiel considérable à exploiter, on réfléchit à une manière de développer un tourisme intéressant et non polluant. » En attendant que les projets mûrissent, l’Arboretum derrière la collégiale a été réaménagé : un espace de détente pour s’arrêter pique-niquer ou reprendre son souffle avant d’enfourcher à nouveau sa bécane… À pédales.