Le village de Toulenne

Village

Toulenne : Roulez jeunesse !

L’entrée dans la ville de Toulenne se fait par la départementale 1113, ancienne route nationale 113. Cet axe, très fréquenté par les automobilistes, fourmille  d’établissements : fleuristes, coiffeurs, banque postale, épiceries, tout y est ! Sur les 650 hectares de la commune, on ne compte ainsi pas moins de 145 commerces et artisans, pour une population totale… De 2617 habitants ! Étonnant n’est-ce pas ? Monsieur le maire, Christian Daire, nous emmène découvrir  les rouages du dynamisme de cette commune. En route pour la visite !

village

De Langon, il ne faut que quelques coups de volant pour arriver aux portes de Toulenne où nous attend monsieur le maire, Christian Daire. Et à notre arrivée, ce qui attire immédiatement notre attention, c’est le nombre impressionnant de commerces qui parsèment chaque côté de la D1113. « Tous les services de proximité sont représentés, pour le plus grand bonheur des habitants, mais aussi des gens de passage ! », entame monsieur le Maire.

En effet, si l’on souhaite éviter l’autoroute, Toulenne est un incontournable sur la route de Bordeaux. Pour entretenir cette attractivité, la municipalité a mis en place une politique en faveur du développement et de l’installation des entreprises avec le rachat de parcelles de terrain. « Cela a notamment permis d’agrandir la pharmacie et d’y greffer la boucherie des Eleveurs Girondins autour du pôle médical ! Mais ces terrains ont servi aussi à construire des logements sociaux de qualité en plein centre du village. » Et malgré cette concentration d’activité, le paysage de Toulenne n’en reste pas moins aéré « nous ne voulions pas créer un amas de boutiques, mais plutôt façonner la rue aérée avec de larges trottoirs, de telle sorte qu’il soit agréable de s’y promener et surtout, que l’on puisse facilement s’y garer ». Citons quelques entreprises que vous retrouvez d’ailleurs régulièrement au sein de votre magazine : Opel Pigeon, Saga Citroën, Contrôle Technique Langonnais, Centrale de Location, Le Bistrot, Cazaubon Miroiterie, Les Eleveurs Girondins, Auto Diffusion JML, la brasserie Le St-Julien, etc.

Côté infrastructures, la commune possède un pôle sportif comprenant deux terrains de foot, trois terrains de tennis, un city stade et un dojo, entre le groupe scolaire et le bois communal très prisé. De quoi ravir les associations sportives Toulennaises, qui sont toutes très actives « les clubs de foot, de tennis, de judo et de course comptent plus de cent membres chacun ». Au total, ce sont vingt-cinq associations qui viennent dynamiser le quotidien des habitants, et il y en a pour tous les goûts : « Les Miams » proposent des expositions autour de la nature, « La Compagnie de Thalie » donne des cours de théâtres pour les enfants en plus de leurs traditionnelles représentations, et vous pourrez apprendre tous les secrets du jeté de bâtons grâce aux « Étoiles de Toulenne », association de twirling bâton.

village
la cuillere a pot mai19

« La place accordée à la culture est très importante, mais on s’attache également à développer le lien social », c’est dans ce cadre qu’une Association d’Aide Matérielle et Morale pour les personnes âgées intervient sur le territoire, en collaboration avec le CCAS. Enfin, impossible de clore ce volet sans évoquer le club des Rapetou : RAndonneurs PÉdestres TOUlennais. Créée il y a presque 30 ans, l’association organise tous les ans sa course « La Cavale des Rapetou » très attendue des amateurs. Cette année, le rendez-vous est pris le 19 mai !

Avant de continuer la visite, on rembobine pour un détour historique. Toulenne, de « tol » qui signifie impôt, et « lane », le lieu de péage de l’impôt, était autrefois, un lieu de péage sur la Garonne. En effet, au XVIIIème siècle, la commune délimitait, la frontière entre le Bazadais et le Bordelais. D’ailleurs, à l’époque Toulenne disposait d’un port ! « Aussi étonnant que cela puisse paraitre aujourd’hui, il y avait bien un port à Toulenne. Il était situé dans le quartier du Bourg, vers l’église. » À l’époque, on pouvait aussi trouver dans la ville, des tonnelleries, de scieries et même des cultures maraichères « une variété de salade a d’ailleurs fait notre renommée (rires) ! Puis, la construction de la voie ferrée au XIXème siècle a coupé les sources et divisé la commune en deux. Cela a mis fin aux cultures et déplacé la vie du village ».

Aujourd’hui, ce sont deux bois qui viennent oxygéner la commune : le bois communal entre le Complexe sportif et la voie ferrée, et le bois de Jean Blanc. « Ce dernier est un vrai poumon vert pour Toulenne ! La mairie s’engage d’ailleurs pour son développement et sa protection en replantant des arbres et en assurant le nettoyage ». Ces coins de verdures sont loin d’être les seuls atouts de Toulenne ! La commune fait partie de la Communauté de Commune du Sud-Gironde et dans ce cadre, elle bénéficie de plusieurs équipements intercommunaux : une bibliothèque, une école de musique, un centre de loisirs sans hébergement et un multi-accueil. Enfin, dans le cadre de l’agenda 21, programme d’actions locales en faveur de la protection de la planète, la commune a déjà fait installer deux bornes de rechargement électrique et a équipé sa police municipale d’un véhicule électrique. Sa politique en terme d’éclairage public se veut exemplaire et fut une des toutes premières communes à utiliser l’éclairage solaire couplé à des capteurs de présence.

village
mma mai19

Pour terminer ce tour d’horizon, focus sur la jeunesse, qui tient une place centrale dans le programme municipal. « Pour anticiper la venue de la nouvelle gendarmerie et la construction d’un nouveau lotissement, nous avons lancé, il y a deux ans, des travaux d’agrandissement et de rénovation de l’école. Ils touchent à leur fin, tout sera prêt en septembre prochain pour assurer une rentrée 2019 sous les meilleurs auspices ! » Au total, c’est 1 million d’euros qui a été engagé pour deux classes neuves supplémentaires, pour doubler la surface du préau et effectuer la réfection des sanitaires. Pour nourrir les 280 élèves qu’accueille l’école, la commune dispose d’un restaurant associatif « cela nous apporte la souplesse de pouvoir choisir nos produits et nos fournisseurs en favorisant les circuits courts, et de privilégier la qualité en sélectionnant, au maximum, des aliments issus de l’agriculture biologique locale. » Le chef cuisinier élabore ses menus avec une diététicienne et propose, à l’occasion des fêtes, des repas spéciaux « pour noël, il travaille du chapon de Grignols, ou du magret par exemple. Et pour les desserts, c’est Mathieu Vidal, le chef pâtissier de Sweet Valentine, qui nous les confectionne ! »

Avant de partir, une dernière question à monsieur le Maire sur les projets à venir de la commune. « Très prochainement, nous allons engager sur plusieurs années la mutation de l’éclairage public avec LED qui baissent en intensité lumineuse la nuit. Dans un avenir plus lointain, nous avons en projet la création d’une maison des associations ». La construction d’un éco quartier est également à l’étude. Vous l’aurez compris, Toulenne est un village tourné vers l’avenir !