Le portrait

joconde

Jonathan Duffié, co-fondateur d’Ademeure

L’oxymore est une figure de style. Elle associe deux mots, d’apparence, contradictoires pour former une locution, étonnamment, pleine de sens et de poésie. Par exemple, on attribue à Corneille, le très beau et très célèbre « obscure clarté ». Si, à la rédaction nous ne nous sommes pas encore mués en poètes des civilisations antiques, en revanche, nous nous prenons volontiers au jeu de piquer votre curiosité avec une série d’oxymores spécialement assemblés pour vous présenter Jonathan Duffié : « startuper écolo », « la tête dans les étoiles et les pieds en Sud-Gironde » ou encore « chasseur et ami des oiseaux ». Vous pensez Jonathan contradictoire ? Non. Plein de bon sens et de poésie, on vous l’a dit.

Ademeure est un constructeur de maisons individuelles bois, économes et écologiques. Installé à Langon, sur l’avenue Léon Jouhaux, depuis 2018, Jonathan Duffié en est le co-fondateur avec Thomas Laurentin. En plus d’être l’aboutissement d’une carrière, Ademeure reflète aussi toutes les dualités de notre interviewé. Prêts à découvrir son histoire ?

Startuper écolo

Et si on vous disait que tout commence par un supplément Anchois ? Issu d’un BTS commercial, Jonathan a toujours eu la fibre entrepreneuriale. C’est au travers de la vente de fenêtres qu’il fait ses premiers pas dans le domaine de l’habitat. Il aime innover, créer, propulser. Il ne cesse de balayer ses objectifs d’un revers de main. Jonathan vise haut, et toujours plus loin. Et cette philosophie de vie va trouver son écho chez celui qui deviendra son « partner in crime » : Thomas Laurentin. Les deux hommes se rencontrent à Toulenne, lors d’un déjeuner d’affaires. Quand le secteur immobilier n’a plus de secret pour le premier, que le second est un manager hors pair, et que, tous deux, pressentent le virage imminent du numérique, forcément, on se dit que le duo va faire des étincelles. En 2008, ils rachètent le magazine papier Refleximmo. Ils le digitalisent et le transforment jusqu’à le changer en un immense réseau d’agents immobilier. À la même époque, ils continuent de projeter leur innovation dans ce qu’on appelait encore « L’internet ».

Ils ont un projet fou : Drimki, un moteur d’estimations en ligne. Les deux compères ont fait leurs calculs : ils espèrent enregistrer 15 000 requêtes par mois. Dans les faits, ce sont plutôt 50 000 connexions recensées. Le site cartonne et nous voilà maintenant en 2013. Jonathan et Thomas font l’état des lieux : ils possèdent un réseau de 300 agents immobiliers dans une main, dans l’autre, un site d’estimations en ligne, témoin de la bonne vitalité du marché : il ne leur en faut pas plus pour avoir envie d’abattre leur jeu et tenter le coup de poker !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La tête dans les étoiles et les pieds en Sud-Gironde

Voilà comment a démarré l’aventure Ademeure. Peut-être qu’au vu de l’ampleur des ambitions de Jonathan, vous vous posez la question : pourquoi s’installer à Langon ? Figurez-vous que l’entreprise n’y a jamais emménagé… Puisque c’est ici même qu’elle est née ! Comme Jonathan. Sous un pin. Thomas, parisien, a bien essayé de rapatrier le jeune chef d’entreprise dans l’agitation de la capitale, mais rien n’y fait, il n’y a qu’en Sud-Gironde qu’il se sent bien. Pour satisfaire chacun, deux antennes ont été créées : une à Paris, où Thomas est épaulé par Antoine Carré, directeur administratif, et une à Langon, où Jonathan officie en compagnie de Stéphanie, à la gestion des chantiers et l’administration des ventes, et Anthony, responsable des opérations. De petites équipes de proximités, sans oublier les 61 commerciaux qui sont constamment sur les routes.

Aparté opportun : l’équipe de Langon recrute un animateur commercial ! Si vous avez une expérience dans la maison individuelle, n’hésitez pas à venir déposer votre CV.

Et si Jonathan aime tant sa région, c’est parce qu’il la connait par cœur. Il connaît ses entreprises et ses artisans avec qui il a noué des liens de confiance très forts. Une confiance aveugle, c’est d’ailleurs ce que Nicolas Pourrat (Langon Négoce Bois) et Lilian Bapsalle lui ont accordé lorsqu’un jour il leur a expliqué son projet de livrer des maisons clés en main. Grâce à leur soutien, Ademeure peut aujourd’hui créer pour vous, une maison en bois, n’importe où en France. Des maisons réalisées à partir de matériaux biosourcés, dans la mesure du possible produits localement ou, a minima, assemblés en France et surtout, à moindre coût ! Car l’écologie ne doit pas être une option. Ça, Jonathan l’a compris il y a déjà bien des années…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chasseur, amis des oiseaux

Depuis qu’il est haut comme trois pommes, Jonathan sait reconnaître les oiseaux. C’est son papa qui lui a appris à les nommer. Et s’il y a bien une chose sur laquelle a insisté ce passionné, c’est qu’il faut aimer les animaux pour les chasser. À l’âge de 10 ans, Jonathan partait seul poser ses matoles dans les champs. Il espérait attraper un Ortolan, son oiseau préféré. Croyez-nous, il se souvient encore très bien de nombreuses matinées glacées à attendre que l’un d’entre eux soit capturé. Éveillé aux problématiques environnementales de sauvegarde des espèces, c’est au détour d’une sortie à la réserve naturelle de La Teste que le déclic va réellement s’opérer : il s’inscrit à la Ligue de Protection des Oiseaux de Gironde. Il y baguera ses premiers oiseaux, des cigognes sur le Bassin d’Arcachon et participera à ses premiers comptages, des Hérons pourprés sur le marais de Blaye. Aujourd’hui, Jonathan partage sa passion avec ses enfants. Le temps libre pour retourner chasser est devenu denrée rare, mais la chose qu’il n’a pas perdue, c’est son regard de petit garçon : émerveillé par les oiseaux et très attentif à leur protection. C’est avec ces yeux enfantins que Jonathan imagine aujourd’hui le monde de demain. Des habitats plus économes et à la construction plus respectueuse de l’environnement.

Pour conclure, si la crise sanitaire a mis un vrai coup d’arrêt à l’activité, entraîné des retards de livraisons et pointé de vraies failles dans l’approvisionnement des matières premières, l’équipe d’Ademeure a su s’adapter à la situation. Cela a demandé de vrais efforts, mais aujourd’hui Jonathan et ses équipes sont revenus à leurs délais traditionnels.

(Et le supplément anchois dans cette histoire ? Le déjeuner d’affaire où se sont rencontrés Jonathan et Thomas s’est déroulé à Garonna Pizza ! Autour d’une classique, mais désormais entrée dans l’histoire, margarita…)

 

ADEMEURE
22 Avenue Léon Jouhaux, 33210 – LANGON
05 56 63 00 32 – www.ademeure.fr