Le portrait

joconde

Franck Pradalier, responsable de
la Boutique du Patrimoine à Bazas

Un ballon ovale, un rond, une pelote ou encore une pagaie, Franck Pradalier est passionné de sports. Il est curieux de tout et veut tout essayer. Un vilain défaut qu’il pourra éternellement satisfaire avec un nouveau projet : l’ouverture de l’agence La Boutique du Patrimoine Sud Gironde à Bazas, spécialisée dans la gestion de patrimoine, la transaction et la gestion de biens. Aventure à laquelle il participe grâce à un coéquipier, avec qui dès les premiers échanges, le match était déjà joué…

Franck, après un teaser pareil, les lecteurs vont avoir envie d’en savoir un peu plus sur votre carrière sportive ! 

Franck Pradalier : « Dans la famille, on est tous sportifs ! Enfin, toute la fratrie (5 enfants, ndrl), mais paradoxalement, absolument pas mes parents. J’avais un an lorsque l’on a emménagé à Bommes. Ciron oblige, je commence par le kayak. À l’école dans le langonnais, je m’inscris au tennis et découvre le foot, activité que je pratique encore aujourd’hui avec les anciens du club de Bazas, eh oui j’ai 42 ans…. Puis très vite, viennent la pelote basque et le rugby lorsque j’entre au lycée technologique de Bazas pour y préparer mon orientation. Peu de surprise si je vous dis que j’ai intégré la fac de sport de Bordeaux n’est-ce pas ? J’ai obtenu une licence professionnelle en gestion des administrations sportives puis j’ai passé un concours d’Éducateur Territorial des Activités Physiques et Sportives (ETAPS). Cela m’a permis de rejoindre le centre de loisirs de Bazas, où j’ai été directeur pendant près de 12 ans. »

Le caméléon que vous n’êtes n’a pas quitté ses terres pendant une décennie, comment expliquer cette stabilité ? 

F. P. : « D’abord parce que, du tac au tac, je vous réponds campagne plutôt que ville ! Oh oui, 3 fois même (rires). Et aussi, car même si je suis avide de nouveautés, je suis également quelqu’un de passionné et d’engagé. C’est ce qu’a été pour moi le centre de loisirs : un travail, mais aussi une passion à laquelle je me suis entièrement dévoué. Une formidable expérience humaine qui m’a définitivement marquée. Ce qui m’a porté vers d’autres horizons, c’est la rencontre avec Sébastien Poujardieu. On s’est connu un peu avant, mais c’est surtout à la pelote basque que notre histoire commence. À l’époque, il travaillait à Villenave-d’Ornon, dans un cabinet d’optimisation fiscale et de gestion de patrimoine. En discutant de son activité, ses missions m’ont intéressé. J’approchais de la quarantaine, je suis resté stable une décennie comme vous l’avez dit (rires), alors j’ai décidé de me lancer : je l’ai rejoint en tant qu’agent commercial pendant une année. »

P3242517

Du sport… À l’immobilier ?

F. P. : « Alors oui, j’ai oublié de vous préciser que c’est un secteur que j’affectionne depuis longtemps. J’ai retapé ma maison en grande partie, je me suis formé sur le tas. Pourtant mon papa vous dirait que je ne savais pas planter un clou avant cela… En revanche, c’est vrai que je n’avais aucune notion de défiscalisations. Sébastien m’avait prévenu que c’était un métier difficile, et il n’a pas menti ! Les retours sur investissement sont très longs. Vous êtes parachuté partout pour faire des rendez-vous, sans aucune garantie qu’ils aboutissent. Si ce n’est pas le cas, vous repartez de zéro. Pendant tout ce temps, vos dépenses augmentent et une pression s’instaure. Une pression qui est bien différente d’un match de foot par exemple, car là c’est votre gagne-pain qui est en jeu… J’aime les challenges, mais ne suis pas une tête brûlée pour autant : j’avais une femme, un enfant et au bout de 8 mois j’ai commencé à lever le pied. Avec le recul, l’expérience était assez douloureuse, mais très instructive.  »

Pourtant, on croit savoir qu’aujourd’hui, Sébastien est votre associé.

F. P. : « Vous avez raison ! Comme le chantait Jeanne Moreau, le tourbillon de la vie nous a fait nous retrouver (rires). Entre-temps, j’ai travaillé avec mon frère chez Evolution Power Tools (outillage pour les grosses enseignes de bricolage, ndlr). Je suis passé de commercial à cadre en 3 ans et j’ai arpenté une bonne partie du quart sud-ouest de la France. À l’été 2018, des amis qui tenaient une agence immobilière à Langon me proposent d’en devenir responsable. Cela me permet de revenir et d’engager une seconde manche dans l’immobilier, j’accepte. Toute l’année, je passe énormément de formations pour assoir mon bagage immobilier. En 2019, la vente de l’agence se fait prématurément. Et là, la magie du sport opère encore une fois : entre deux pelotes échangées sur le Fronton, on rediscute avec Sébastien. Il a maintenant monté son agence sur bordeaux avec des associés :
la Boutique du Patrimoine.
  »

P3242537

Tiens, ce petit nom nous dit quelque chose…

F. P. : « La Boutique du Patrimoine Sud-Gironde est une antenne de l’agence mère de Bordeaux. Quand j’ai demandé à Sébastien si cela l’intéressait de créer un pied-à -terre en Sud-Gironde, il a échangé avec ses associés et tout le monde était partant ! Tous ensemble, on s’est rapidement mis à la recherche d’un local et aujourd’hui nous voilà dans cette charmante maison, à Bazas. Pour l’aménager, nous avons uniquement fait appel à des artisans locaux : que ce soit pour la maçonnerie, l’ossature métallique, l’électricité, la plomberie ou la pose de l’enseigne. Ce sont les mêmes professionnels que nous mettons en relation avec nos clients afin de faire évoluer leur projet d’achat ou de vente. Une relation de confiance qui nous permet d’être certains du résultat. »

Allez, nous n’en pouvons plus d’attendre : dites-nous tout sur cette nouvelle boutique.

F. P. : « Nous exerçons sur trois branches d’activités : l’optimisation fiscale et la gestion de patrimoine, gérées par Sébastien Poujardieu, la vente et la transaction immobilière, représentées par Marion Baribeaud et moi-même, et enfin la gestion locative dont s’occupe Maureen Riard. Nous nous efforçons d’accompagner nos clients sur la totalité de leur projet. Sur l’achat ou la vente de leur bien, évidemment, mais aussi, et surtout sur des projets parallèles comme la réalisation de devis pour des travaux d’amélioration, des solutions pour défiscaliser ou encore gérer leur bien. Nous essayons d’être le plus complet possible ! Certains de nos clients attendaient impatiemment l’ouverture pour simplement passer boire un café (rires). On tient à cette proximité. D’ailleurs, en parlant de proximité, nous recrutons un agent bien implanté sur le secteur. On privilégie le salariat, mais nous ne sommes pas fermés à un statut d’agent co. Passez à la boutique vous présenter ! »

LA BOUTIQUE DU PATRIMOINE SUD-GIRONDE
5 bis avenue du Général Leclerc, 33430 – BAZAS
07 66 41 21 40 – laboutiquedupatrimoine.fr