La seconde vie de nos vieux matelas

Savez-vous que l’usine Val+ (filiale de réinsertion de Suez Environnement), située à Langon, recycle environ 10 000 matelas par mois depuis presque cinq ans ! Dans le cadre des journées de l’innovation, organisées par Suez, le centre de revalorisation des déchets nous a ouvert ses portes le 13 septembre dernier.
Retour sur cette matinée après laquelle, nos nuits n’ont plus été tout à fait les mêmes…

Moelleux pour s’y lover les dimanches ou plutôt rigides pour protéger les muscles du dos, King Size pour les amateurs de grands espaces ou 90×190 pour les enfants qui ne sont encore pas tout à fait des grands, à ressorts comme chez papi et mamie ou à mémoire de forme comme à la télévision : lorsque l’on sait que l’on passe un tiers de notre journée à dormir, on aime autant que son matelas soit agréable. Mais quand vient le temps d’en changer, que devient notre matelas usagé ?

Les multiples vies des matelas
La France compte seulement cinq centres de revalorisation de matelas en France. Pour les régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, le site est basé à Langon. « Par mois, ce sont environ 10 000 matelas que l’on réceptionne », nous explique Véronique Martinez, la responsable de l’usine. Lorsque les matelas arrivent à Val+, commence alors un long désossage : ils sont d’abord triés selon trois catégories (mousse, ressort et latex), ensuite, ils sont empaquetés dans une presse « qui peut compresser jusqu’à 70 matelas en mousse », et forment ainsi ce que l’on appelle une « balle ». « Au bout de la chaîne, ces packs de matières premières, comme la laine ou la ferraille, vont intéresser les filières spécialisées : automobile, bâtiment… »

Un engagement écologique et citoyen
Ouvert depuis 2015, le centre de revalorisation des matelas Val+ vient dans un premier temps en réponse à un problème écologique. En effet, avant d’être recyclés, les matelas étaient enfouis ou brûlés « ce qui est une aberration quand on connaît les problèmes de traitement qu’ils posent aux déchèteries et que plus de 90% de leur composition peut être recyclé ». Dans une seconde mesure, la filiale de réinsertion du groupe Suez permet à des salariés de reprendre une activité professionnelle « c’est une impulsion, un point de départ pour repartir ». Alors, s’il est pour vous, venu le temps de changer de matelas, pensez à recycler l’ancien en le laissant à votre vendeur lors d’un nouvel achat ou en le déposant dans un conteneur à mobilier encombrant.

Infos : Val + 05 56 76 29 21 – Avenue Lassalle de Ciron 33210 LANGON