La double histoire du Château ducal de Cadillac

Château des ducs d'Épernon, première antichambre de la duchesse

Tour à tour palais d’apparat puis prison pour femmes, la destinée du Château ducal de Cadillac a de quoi surprendre ! Toute l’année, le monument national accueille petits et grands et propose des expositions temporaires ainsi que des animations culturelles, dans un parcours de visite modernisé. Aujourd’hui, rencontre avec Rafaëlle Coudrais-Duhamel, chargée des publics, pour une visite guidée.

« Jean-Louis Nogaret, cadet de Gascogne devenu premier duc d’Épernon, s’est fait construire un château… Pour en mettre plein la vue ! », commence par nous expliquer Rafaëlle, le sourire en coin. Cheminées monumentales, tapisseries historiques, blason et initiales floquées sur les plus petits détails du mobilier… C’est clinquant, mais pas pour longtemps : sans héritier direct, le palais est amputé de ses deux ailes et de ses quatre pavillons d’angle. Il reste heureusement d’impressionnants vestiges du palais historique avec la partie centrale.

Le château-prison

En 1818, l’État saisit le château et décide d’en faire la première prison pour femmes en France. Pour l’adapter à cette nouvelle fonction, une conciergerie et deux ailes basses sont construites. Tout au long du siècle, les conditions d’incarcération sont implacables : cadence de travail infernale, malnutrition et surpopulation. Au total, près de 10 000 femmes ont été détenues à Cadillac à cette époque. Au XXème siècle, la prison devient une École de préservation pour les jeunes filles. L’institution ferme en 1952, après deux suicides de pupilles. L’État décide alors d’affecter le bâtiment aux Beaux-arts et engage d’importants travaux de restauration.

Outil de médiation culturelle et trésor architectural

« Le passé du château est lourd, mais notre rôle premier est de le transmettre. La problématique des droits féminins fait plus que jamais écho dans nos sociétés actuelles. Quant à sa partie historique, on est toujours ébahi devant tant de beauté ! » Sur les 4 niveaux du château, la visite est étayée par plusieurs supports audiovisuels : appuyez sur les boutons et laissez le duc d’Épernon vous conter l’histoire de son ancienne demeure. Dans les combles, les cellules des anciennes détenues ont été conservées. Remontez le temps à l’aide de photos d’époques et documents explicatifs.

Événement de Noël : Contes et histoires

Pour cette fin d’année, découvrez, grâce à une conteuse hors-pair, la magie de Noël sur fond d’histoires enchanteresses, dans un cadre historique ! Samedi 18 et dimanche 19 décembre 2021, 15h – 8€/4€ pour les -26 ans. Réservation nécessaire : reservation.cadillac@monuments-nationaux.fr

Infos : chateau-cadillac.fr – 05 56 62 69 58 – billet jumelé avec l’abbaye de La Sauve-Majeure 9€ (valable 2 mois)

© E.Sander, M.Delanne – Centre des monuments nationaux ; D. Remazeilles – Gironde tourisme