La Maison de l’Artolie, un habitat qui fait sens

Au 13 chemin du Chêne de la Liberté, à Lestiac-sur-Garonne, vous pouvez contempler une magnifique maison en pierre blanche. Derrière son portail en fer forgé se cachent bien des valeurs… Ici, on se sent bien, on se sent libre, on partage et on s’entraide. Vous voilà à La Maison de l’Artolie.

« Habitats des possibles » est un groupe de citoyens qui s’est mobilisé en 2017 autour d’un même constat : il existe peu d’alternatives entre les domiciles individuels privés et les institutions destinées aux retraités. Poussée par la conviction que d’autres choix sont possibles, l’association part à la recherche d’une solution inédite, à l’écoute des retraités qui « ne veulent pas avoir à choisir entre convivialité et intimité ». Le concept se dessine peu à peu. La Maison de l’Artolie, ce sont des appartements privatifs avec kitchenette et salle d’eau, avec de grands espaces partagés permettant de créer du lien. De l’année 2017 à l’année 2022, des retraités animés par ce projet ont rejoint le groupe de travail participatif. C’est en cohésion que tous ont contribué à la rédaction d’une charte. Bienveillance, entraide, unicité, liberté, convivialité… un grand nombre de valeurs qui représentent l’essence même de La Maison de l’Artolie. 

Des retraités heureux et sereins

Juillet 2022, 9 personnes coupent le ruban d’inauguration et emménagent. Leur ancien logement n’étant plus adapté à leurs besoins, George et Monique ont emménagé dans l’un de ces habitats partagés. « Ici, c’est notre chez nous, ambiance Afrique ! » affirme Monique, les yeux pétillants. Il faut dire qu’à Lestiac, chacun peut agencer son intérieur avec des meubles personnels. Michel, lui, a découvert ce concept grâce à un forum des associations. Aujourd’hui, il est heureux de faire partie de cette aventure. « Je suis heureux et rassuré, d’avancer et partager ensemble  », explique-t-il. Andrée a elle aussi choisi de créer son petit chez elle à La Maison de l’Artolie. « Nous avons réussi à construire un lieu où l’on peut s’écouter, se comprendre et se soutenir ». Paulette, la doyenne de la maison, partage ses talents de tricot. Elle anime ses aiguilles pour confectionner diverses pièces à ses amis.
« Je suis la pro du tricot ! On me porte le journal, et moi je rends la pareille en tricotant pour mes copines », déclare-t-elle du haut de ses 91 ans. «  À la Maison de l’Artolie, on partage les cueillettes de cèpes, on rit, on s’amuse, on est vraiment heureux », conclut Monique. Le projet d’une retraite heureuse se développe. D’autres habitats partagés sont à l’étude dans la commune de Villenave-d’Ornon.

HABITATS DES POSSIBLES

24 rue du 8 mai 45 – 33640 Portets
Florence Delisle-Errand, fondatrice : 06 61 95 21 21