AADP : pour une plus grande reconnaissance des métiers de l’aide à domicile

Dans un secteur en recrutement permanent, où les contrats se succèdent et les employés vont et viennent, l’Association d’Aide à Domicile aux Personnes de Langon fait figure d’exception : certaines salariées y travaillent depuis presque trente ans ! Pour décrypter la recette de ce succès, rencontre avec deux auxiliaires de vie qui, chaque jour, prennent soin de nos aînés. Une jolie tranche de vie qui met en lumière la dévotion qu’implique le métier d’aide et d’accompagnement à domicile.

aadp

L’Association d’Aide à Domicile aux Personnes (AADP) est une association spécialisée dans l’aide à domicile. Installée à Langon, elle compte une soixantaine de salariées : agents à domicile, employées à domicile et auxiliaires de vie. Tâches ménagères, préparation et aide à la prise de repas, aide à la toilette ou encore accompagnement, ces employées polyvalentes assurent le maintien à domicile de plus de 300 personnes âgées. Aujourd’hui, deux auxiliaires de vie prennent la parole et nous expliquent quelles sont leurs motivations à se lever chaque matin pour veiller sur nos parents et grands-parents.

À l’heure où les associations fleurissent, qu’est-ce qui, pour vous, est vecteur d’épanouissement à l’AADP ?
Régine : « l’AADP est spécialisée dans les interventions auprès de personnes en perte d’autonomie avec du personnel formé aux pathologies du vieillissement et à la fin de vie. Au quotidien, nous travaillons en binôme avec des infirmières et nous utilisons beaucoup de matériel médical. L’AADP nous forme à l’utilisation de ces outils. Les formations se font au lycée Agir, juste en face ! Les techniques se renouvellent et se perfectionnent en permanence, c’est un vrai plus pour la qualité de nos prestations d’y être formées. »

Le service à la personne comme vocation : un mythe ou une réalité ?
Rosemary : « une vocation je ne sais pas, mais on ne vient pas dans cette branche par défaut ! L’aspect humain est au cœur de notre métier : il requiert de l’adaptabilité et une grande capacité d’écoute. C’est évident que des traits de caractère comme l’empathie ou la compassion sont des plus. Vous savez, il n’est pas rare que dans une journée nous soyons le seul visage que voit une personne âgée. Quelquefois on regrette de ne pas avoir plus de temps… C’est dans ces moments là que l’on se rend compte de la mince frontière entre le travail et les liens affectifs que l’on tisse. Nous souhaiterions également une meilleure reconnaissance financière par la revalorisation de la grille des salaires afin de rendre nos métiers plus attractifs. »

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter l’AADP au 1 rue Guy Arcam à Langon !

 

Infos : aadp-domicile-langon.org – 05 56 76 78 78

Tags: un