Le village de Grignols

Village

Une date pour découvrir Grignols : le 16 décembre prochain !

À l’approche des fêtes de fin d’année, le choix de notre village à la Une était tout trouvé. Si vous ne connaissez pas encore la fameuse Foire aux Chapons de Grignols, la rédaction est partie en reportage aux origines de cette fête, dans une terre paisible, nichée au cœur des Landes de Gascogne… Grignols, prononcé « Gragnos » localement, regorge d’atouts que bon nombre de nouveaux habitants ont su détecter. Avec près de 1 200 habitants, cette commune s’étend sur presque 23 km2, soit 50 habitants au kilomètre carré. De quoi vivre en toute quiétude…

Si vous deviez choisir une journée pour découvrir Grignols, la rédaction vous propose le dimanche matin ! À la manière d’un petit marché, vous découvrirez une vie de village très dynamique, où les commerces du centre bourg sont presque tous ouverts. Mieux encore, choisissez le dimanche 16 décembre, jour de la Foire aux Chapons !

« Nous avons la chance de posséder 15 commerces de proximité ! Beaucoup d’entre eux sont gérés par des jeunes, ce qui laisse à penser que ce sont des commerces destinés à perdurer, cela nous réjouit », explique Jean-Pierre Baillé, maire de Grignols. Avec trois bouchers-charcutiers, trois boulangers, deux cafés, un bureau de tabac, une maison de la presse, un guichet bancaire, La Poste, la pharmacie, un vétérinaire… Pourquoi Grignols bénéficie-t-elle d’une vie économique si dynamique ? « La zone de chalandise de notre commune est très étendue et représente un bassin de 3000 habitants. Ces chiffres proviennent notamment de l’étude de marché qui a permis l’implantation du magasin d’alimentation dans les anciennes halles  », poursuit monsieur le maire.

Le 16 décembre est donc l’occasion d’apprécier cette convivialité. Toute la journée, les éleveurs de Grignols et de ses alentours (10 au total) vous proposeront leurs productions locales à la vente : le chapon bien entendu ! Le programme traditionnel de la foire vous propose une messe à 10h avec les confréries et la participation de Michel Etcheverry. À  11h30 les intronisations et à 13h le fameux repas au chapon de Grignols*. «  Notre commune est reconnue pour ses chapons, mais nous avons d’autres spécialités ! L’une de nos boulangeries propose le puits d’amour, une autre le cache-museau, ce gros chou à la crème tellement énorme que lorsque vous mordez dedans on ne vous voit plus (rires) », précise Christine, secrétaire de mairie.

En parlant d’animations, la banda de Grignols « Les Amuses Gueules » est une véritable institution que vous pourrez venir admirer lors de la Foire. Elle sera sans aucun doute également présente lors du défilé des bœufs gras mi-février ou peut-être encore lors des deux marchés nocturnes organisés dans l’année. La banda émane d’une école de musique qui forme de nombreux jeunes destinés à reprendre le flambeau, une véritable fierté pour les grignolais(e)s. « Nous avons également pour projet de créer une maison qui permettra d’accueillir les associations qui animent la commune. C’est le cas par exemple de Solidarité Sud Gironde, une structure destinée à donner des cours de soutien, du théâtre, de la danse, etc. » Tennis, foot, rugby, comité des fêtes, chasse, conseil des sages, jiu-jitsu, ACACG (association des commerçants et artisans), JSP (jeunes sapeurs pompiers), club de l’amitié, art culture loisirs, billard club, jumelage, pêche, sports loisirs… Soit environ 30 associations animent le village ! Sans oublier l’association Lire Ensemble qui gère bénévolement la bibliothèque.

Côté économie, l’industrie du bois a toujours fait partie de l’histoire de la commune. Aujourd’hui, la scierie Laouet est un employeur important pour Grignols qui représente une trentaine de salariés. Ce fabricant de parquets, granulés de bois, bois de construction est basé route de Bazas. Et l’immobilier est plutôt florissant à Grignols : « Nous travaillons en concertation avec un investisseur immobilier pour la construction de 14 maisons qui devraient sortir de terre et formeraient un sixième hameau. » En effet, Grignols en compte déjà cinq. Auzac, Campin, Campot, Flaujacq et Saint-Loubert. Avec la particularité que chacun d’entre eux possède sa propre église et son cimetière ! Les seniors ont également trouvé leur havre de paix à Grignols. D’abord il y a la Résidence de Personnes Âgées autonomes (RPA) « Le Village Automnal » qui compte près de 40 maisons dans un secteur calme, proche de la Maison de Santé. Mais il y a aussi l’Ehpad avec 50 employés, d’une capacité de 82 résidents et doté d’une unité Alzeihmer : « C’est une manière d’accompagner nos anciens à toutes les étapes de leur vie. »

Pour les plus petits, parlons de l’école qui accueille 150 enfants au sein de six classes de maternelle et primaire. Espace de jeux, city-stade, maison de l’enfance, cantine, toutes ces infrastructures sont regroupées et favorisent ainsi une vie scolaire sereine et dynamique. Cet espace se trouve proche de la place du foirail, un petit havre de paix arboré apprécié des habitants des alentours. Depuis cette place on découvre d’ailleurs l’ancienne conserverie « Le Gourmet Français », qui mettait en boite des petits pois (voir rubrique Insolite). Profitons de ce petit bon dans l’histoire pour vous parler du quotidien qui a longtemps rythmé la vie des grignolais. La commune était en effet une place d’échange entre les Landes et les coteaux de Garonne. Chacun apportait ses produits : bois, vignes, résine, bétail, et plus particulièrement le tabac ! « Je me souviens comment mes grands-parents faisaient. Ils préparaient des balles de tabacs et venaient les vendre dans des salles dédiées dans le bourg », se rappelle Christine.

Grignols c’est aussi un monument important, un Château des XVe et XVIème siècles. Ce bel et vaste édifice à deux étages, doté à l’ouest d’une chapelle et à l’est, d’une aile finalisée par un donjon carré. Les tours rondes, les balustrades et les balcons ont quant à eux, été ajoutés au siècle dernier. Avant d’appartenir à Madame Vermeulen, ce château susnommé « Le Domaine de La Dame Blanche » a accueilli pendant longtemps les colonies de vacances du comité d’entreprise de Marcel Dassault. Puis, c’est un Institut de Rééducation Éducatif et Professionnel qui y a pris ses quartiers avant d’être transformé en un endroit magique pour tous les jeunes mariés ! En effet, avec 20 chambres de haut standing et un cadre idyllique, le château compte actuellement 348 unions à son actif !

Saluons la disponibilité de Christine pour la rédaction de cet article. Cette secrétaire de mairie fêtera, au 31 décembre prochain, 41 ans de bons et loyaux services avant de prendre sa retraite. « J’ai accompagné sept maires différents pendant toutes ces années, j’ai adoré mon travail et m’y suis totalement investie. Mais je suis également très heureuse de partir à la retraite ! »

* Inscriptions au repas au 05 56 25 50 00 (jusqu’au 8 décembre dernier délai).