Le village de Monségur

Village

La parenthèse enchantée monséguraise

Savez-vous ce qu’est une Bastide ? Si le dictionnaire nous en donne plusieurs définitions, dans le Sud-Ouest, une bastide désigne une petite ville fortifiée créée au Moyen-âge selon un plan régulier où les rues se coupent à angle droit. Pour s’en faire une idée, imaginez des matriochkas. Vous savez, ces jolies poupées russes. Chaque pan de la ville correspond à une poupée, jusqu’à découvrir la dernière, la plus petite, celle autour de qui toutes les autres se sont empilées : la place centrale de la ville. On dénombre plusieurs centaines de bastides en France, mais en Gironde, elles sont moins de dix.
Aujourd’hui, la rédaction vous emmène découvrir celle de Monségur, où le temps semble s’être arrêté…

village

Il est 9h du matin lorsque nous arrivons à Monségur. Le soleil brille déjà, mais l’air est encore frais. Nous nous garons autour de la Halle. M. le maire, Patrick Debruyne, nous y a donné rendez-vous. Cette imposante structure mêlant pierre, fonte et verre nous subjugue : elle trône fièrement au centre de la place, incitant naturellement les commerces à s’installer autour d’elle. Au rez-de-chaussée des bâtiments qui entourent la Halle, sous les arcades, on trouve tous les services de proximité : coiffeurs, buraliste, bar, crêperie, boulangerie, restaurants, pharmacie, menuisiers, chauffagistes, cabinet d’infirmiers et de kinés… La liste est longue. Décorées de ballons et de guirlandes lumineuses, ces arcades donnent un charme fou à la grande place. Comme un air de guinguette permanent. Et ce ne sont pas les Monségurais qui diront le contraire, les sourires sur le visage des lève-tôt venus acheter leur baguette en attestent silencieusement.

La seconde poupée
« Les remparts, avez-vous eu le temps de passer les voir ? », nous demande M. le maire, « c’est d’une grande beauté ». Il ne nous a pas menti, ces 800 mètres de promontoires qui entourent la ville offrent un panorama incroyable sur la vallée du Dropt. À l’extérieur des remparts, un chemin est entretenu par la mairie, le chemin des rondes. « Ombragé, il permet de faire une jolie promenade d’un kilomètre. C’est parfait après les barbecues trop copieux de l’été (rires) ! » Autre trésor de la ville, le chêne de 1945. Pour le dénicher, direction le jardin public, en face de la place du 8 mai où un espace de jeu pour enfants a récemment été aménagé. Majestueux et imposant, ce chêne est fendu sur la longueur, mais hors de question pour la municipalité de le couper « il tient une place toute particulière dans nos cœurs, il était là avant nous et le sera encore bien longtemps après ».

Nous terminons la visite de ce deuxième cerne de la ville, pour la métaphore botanique, en faisant un arrêt à l’église Notre-Dame. Inscrite à l’Inventaire des monuments historiques depuis 1923, elle a d’abord été érigée dans un style gothique à la fin du XIIIème siècle, puis fut rénovée en néogothique au XIXème. Aujourd’hui encore, elle constitue toujours une halte sur les chemins de Compostelle.

village
Absolu-restaurant_juillet19

La troisième poupée
Pour les plus âgés d’entre nous, Monségur compte deux maisons de retraite, dont une accolée à l’hôpital Château Neujon. À l’inverse, pour nos chérubins qui savent à peine marcher, la commune fait partie de la Communauté de Communes du Réolais, et à ce titre, elle dispose d’un multi-accueil, qui vient en complément au péri scolaire mis en place par la mairie. Les enfants peuvent réaliser leur parcours scolaire à Monségur de la maternelle jusqu’au secondaire. Le collège Éléonore de Provence a d’ailleurs la particularité de proposer une section jazz « la musique est inscrite dans l’ADN de Monségur, et en particulier le Jazz. » En effet, la ville accueille depuis 1990 le festival « Les 24h du Swing » qui pendant trois jours, permet de découvrir toutes les particularités de ce style musical. Mention spéciale pour cette année, puisque le festival fête ses trente ans ! Le rendez-vous est pris les 5, 6 et 7 juillet prochains.

Le sport est aussi un volet important de l’éducation pour la municipalité : « Nous avons la chance de posséder un pôle sportif très fourni, cela nous permet de proposer des activités variées aux élèves ». Et en effet, avec un gymnase, une piscine, des terrains de tennis et de foot, tout est réuni pour créer une offre sportive attractive. Ces équipements ne sont bien évidemment pas réservés aux écoles, mais mis à la disposition de chacun. Les nombreuses associations de la commune en font d’ailleurs usage : club de foot, tennis, pétanque, cyclisme, danse, ou encore natation…

village
Super-U

Un été pour ouvrir la série de poupées
Pendant la période estivale, de nombreuses animations vous attendent sous la Halle ! Du 26 juin au 4 septembre, ce sont les marchés nocturnes qui investiront les lieux tous les mercredis soirs. Les 23, 24 et 25 août prochains, Monségur célèbrera la fête de la Saint Louis. Vendredi 23 août à partir de 20h, l’association « Les vendanges de l’espoir » organisera un grand concert avec la participation de stars des années 80. L’occasion de venir se trémousser sur, l’on ne peut plus entraînant, D. I. S. C. O d’Ottawan ou d’entonner à tue-tête Coup de folie, de Thierry Pastor. Au prix de 18€ l’entrée, gratuit pour les moins de 14 ans, votre participation sera aussi un acte solidaire puisque les fonds collectés serviront à la construction d’un centre de bien-être pour les enfants malades, porteurs de handicaps ou orphelins à Monségur. Enfin, le samedi 24 août à partir de 20h, vous pourrez assister à un concert rock donné par le groupe « Kris Too Queen ». Un feu d’artifice viendra clôturer cette belle soirée.

Des travaux de voiries sont également prévus pendant l’été. « Notre programme pour juillet-août ? Des animations et des rénovations (rires) ! » C’est entre dynamisme contemporain et charme d’antan que la bulle enchantée de Monségur oscille…

À vous d’aller la percer pour découvrir tous ses secrets !